Profils juniors, découvrez comment optimiser votre CV

profil junior optimiser CV huntiz

En matière d’emploi il est toujours bien d’avoir un petit peu d’expérience afin de mettre toutes les chances de son côté. Mais, cela voudrait-il dire que les profils juniors n’ont aucune chance sur le marché de l’emploi ? Découvrez comment un profil junior peut tourner à son avantage ses courtes expériences professionnelles et optimiser son CV.

1 – Apporter de la précision dans les dates

Recruteurs, chasseurs de tête, consultants RH, tous s’accordent sur le fait qu’il est inutile d’arranger les dates des expériences sur un CV. Qui parmi vous n’a jamais été tenté de rallonger un peu une expérience à un poste de stage ? C’est une erreur à éviter. Plutôt que de mentionner l’année tout court ou « été 2015 », précisez la période, même si elle court seulement sur quelques semaines. Poser dès le départ des bases honnêtes, permet au candidat de défendre plus facilement son CV devant le recruteur.

2 – Inscrire l’expérience quand elle était prévue

Plusieurs raisons motivent les contrats de courte durée. En effet, en tant que jeune diplômé on a souvent tendance à multiplier les expériences éphémères. Il serait judicieux que le candidat précise le contexte de l’expérience. S’agit-il d’un CDD d’intérimaire ou d’un contrat exécuté en saison de forte charge de travail ? Dites les choses simplement. Longtemps désavouées par les recruteurs, les expériences ponctuelles inscrites sur un CV sont désormais tout aussi bénéfiques pour les profils juniors que pour les profils confirmés. Nombreux sont-ils ces candidats qui aujourd’hui n’hésitent pas à exercer une mission ponctuelle entre deux CDI avant de se mettre en quête d’une emploi plus stable. Désormais, les recruteurs font de ces expériences une lecture valorisante. Toutefois pensez à présenter le CDD sous forme de missions dont vous préciserez les objectifs et les résultats.

3 – Inscrire également l’expérience quand elle n’était pas prévue

Les missions courtes inexpliquées laissent une mauvaise impression au recruteur qui peut écarter votre CV, pour simple motif d’insatisfaction. Dans les faits, on peut toujours comprendre qu’un contrat soit écourté pour des raisons indépendantes de la volonté du candidat. Grand classique dans le monde professionnel, le cas du rachat, d’une externalisation ou d’un changement de politique de l’entreprise. Dans de tels cas, le candidat peut très bien justifier le contexte par une explication simple et claire.

Le second cas de figure concerne le candidat qui démissionne d’un poste pour un autre offrant de meilleurs avantages. Dans le cas échéant, il devra mettre un point d’honneur à être persuasif. Il peut par exemple expliquer dans son CV qu’il s’agit d’une promotion et faire comprendre à son lectorat la nécessité pour lui d’accepter l’offre qui se présentait à lui.

4 – Que ne faut-il pas écrire ?

Il n’est pas bien de tout mentionner sur le CV. Ce n’est pas tant le caractère éphémère de la mission qui est rédhibitoire. Tout tient dans la capacité du candidat à l’expliquer. Les recruteurs savent par expérience que les profils juniors avec moins de 5 ans d’expérience ont tendance à garnir leur CV en multipliant les expériences courtes. Si dans les meilleurs cas il s’agit de CDD court, les candidats sont souvent confrontés à plusieurs expériences courtes ou non concluantes. Une situation qui est fréquemment observée dans certains milieux professionnels, mais qui n’augure en rien de l’incompétence actuelle ou future du candidat.

5 – Assumer les jobs alimentaires

En dernier ressort, les expériences isolées qui n’ont rien à voir avec votre domaine de compétences. La plupart des candidats ont tendance à faire l’impasse sur les jobs alimentaires. Peut-être par ignorance ou par gêne. Sachez que vous pouvez mettre en valeur ces différentes expériences sur votre CV. Les recruteurs savent qu’il n’est jamais aisé de décrocher un bon contrat. Donc si vous vous retrouvez dans le lot des candidats peu expérimentés, allez au-devant de vos peurs, mettez le recruteur dans la confidence en mentionnant dans votre CV que vous avez travaillez un mois ou deux comme serveur au roi du burger. Cela vous fera gagner quelques points, face à un candidat resté inactif durant son chômage.

Thomas-Alexis Cailleau
Thomas-Alexis Cailleau

Suivez-nous !

Chaque mois, recevez directement dans votre boîte mail un récapitulatif des derniers articles publiés. 

Vous pourrez vous désabonner à tous moment. Pas de spam, promis !

Et sur nos réseaux sociaux