Soft skills VS hard skills : quelles compétences prévalent pour l’entreprise ?

soft skills hard skills

Selon une récente étude menée par Monster, 85% des entreprises sont sensibles aux soft skills des candidats à une offre d’emploi. Les compétences comportementales sont devenues importantes dans le cadre d’un recrutement, dépassant même les hard skills. Avoir des compétences techniques est donc insuffisant pour décrocher le poste de ses rêves. Pour réussir, le savoir être doit donc être développé avec une personnalité étonnante.

Des hard skills vite dépassées

Cette évolution au sein de l’entreprise est logique puisque les acquis des compétences techniques sont vite obsolètes. L’essor des nouvelles technologies demande de se remettre toujours à niveau. Les recruteurs en ont bien conscience donc elle se tournent logiquement vers d’autres atouts. La programmation, l’informatique ou la gestion de projet font partie des qualités pour intégrer une société. Pour autant, ces compétences sont insuffisantes pour baser sa vie professionnelle dessus.

Si les hard skills restent des atouts indéniables pour comparer deux candidatures, ces compétences sont passées au deuxième plan. La liste des critères des recruteurs se base davantage sur les qualités humaines.

La motivation est estimée par les employeurs au travers de l’intelligence émotionnelle et des qualités personnelles qui seront mises au service de l’entreprise. Les expériences professionnelles sont appréciées au regard du capital humain mobilisé. Une habileté dans la gestion du temps ou des qualités managériales seront les bienvenues.

Soft skills : quelle est la personnalité idéale ?

Lors d’un entretien d’embauche, le savoir faire relationnel sera évalué par le recruteur. Mettre en avant ses compétences douces comme l’esprit d’équipe, la gestion du stress, l’ouverture d’esprit ou la capacité de synthèse sont autant de points forts pour l’entreprise. Un excellent relationnel est utile pour le manager, l’équipe et le client. Les habiletés humaines consolident une équipe de travail.

Une certaine ouverture d’esprit joue un rôle important dans l’entreprise. Parmi les compétences transversales intéressantes, savoir communiquer et s’adapter à tous les milieux garantit un excellent travail d’équipe. Passer d’un client à un autre ou explorer différentes technologies est plus facile pour une personnalité agile. Lors des recrutements, il est donc primordial de mettre en évidence ses qualités relationnelles.

Lister ses compétences sociales dans la lettre de motivation permet d’attirer l’attention des employeurs. Les softs skills construisent votre personnalité et vous différencient des autres candidats. Elles ont donc leur importance pour un chef de projet.

La cooptation pour déceler les meilleurs profils

Pour s’assurer que les ressources humaines de l’entreprise optent pour le candidat qui possède toutes les compétences, le recours à la cooptation devient une évidence. Ce principe est particulièrement performant puisqu’il interroge les autres salariés sur les compétences clés au sein d’un département. A partir de ces informations, les principaux concernés interviennent pour déterminer quel est le candidat idéal parmi les propositions. Depuis 2016, 40 % des entreprises ont eu recours à la cooptation et les Drh se félicitent de cette évolution. La parfaite concordance entre les besoins de l’entreprise et les soft skills d’un candidat prouvent que cette méthode est efficace. Les salariés qui deviennent décideurs démontrent également une meilleure façon de motiver les équipes.

Cette démarche est d’autant plus intéressante que le salarié se sent valorisé par cet engagement dans le processus de recrutement. Elle démontre que la confiance du département des ressources humaines est totale pour trouver le professionnel avec les traits de personnalité souhaités. Un employé qui souhaite coopter aura forcément une meilleure image de sa société. Au-delà des compétences les plus recherchées, la culture d’entreprise devient également un élément important pour s’intégrer facilement dans l’entreprise.

Le monde de l’entreprise évolue et les hard skills également. La direction des ressources humaines recherche désormais une personnalité avec une certaine agilité, une bonne capacité d’adaptation ainsi que des valeurs proches de la culture d’entreprise afin d’opérer ensemble une belle transition.

Suivez-nous !

Chaque mois, recevez un récapitulatif des derniers articles publiés directement dans votre boîte mail.